"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire



28 août 2007

La voilà la 4ème!

et avec le 4ème vélo... Celui de chrono!
Ce "vieux" vélo, fabriqué par papa en 1987 (20 ans! Ca ne nous rajeunit pas tout ça...), était de sortie dimanche à Loupiac (81).
Un CLM de 8,9km avec un peu de faux plats, un peu de vent et une petite bosse à l'arrivée.
Dès l'échauffement, les jambes sont bonnes et je me dis que ça pourrait le faire même si ça fait 5 ans que je ne suis pas remonté sur mon fidèle destrier... Une cinquantaine de victoires en commun (piste et clm), on ne peut pas tirer un trait dessus comme ça. Forcément. Surtout quand Arthur me prête son casque et une roue avant d'un autre monde...
A l'arrivée, le verdict est sans appel: 11'20s soit 37s de moins que le précédent record et une vitesse moyenne de... 47,12km/h! Même de l'écrire, ça me fait bizarre.
Record battu = Jéroboam (3l donc) de vin et mon nom sur l'étiquette! Cool (à flot!)

Mon pote Christian, dans un "petit" jour fait 2ème du clm mais 1er des 1ère catégories et donc, dès le matin, nous en sommes à 2 victoires de plus et du coup, je le rejoins en 1ère (puisque c'est ma 3ème victoire en Ufolep).

L'après midi, même circuit à faire 7 fois et l'arrivée de David, Serge et Eric me rassure. On va courir ensemble et je devrais pouvoir jouer le classement général.

D'entrée, Eric tire des bouts droits, Serge et David sont à l'avant également, et moi, je me cache. C'est beau! Pas longtemps car au bout de 3km seulement, je crève de la roue avant (valve arrachée!)! Malgré une réparation rapide (c'est au Tour de France qu'il y a des voitures de dépannage), je perds plus de 2mn. Après 2 tours de chasse seul, je reviens à 50s. Je vais rester comme ça pendant plus de 30km mais je ne reverrai jamais le peloton.

60km tout seul, c'est long... Alors je m'amuse comme je peux et je mets à profit ma technique du caméléon pour gober quelques mouches (rien que des protéines)...

Ca pourrait être pathétique mais à l'avant, Serge, Eric et David sont dans un grand jour. Serge, 1ère catégorie et devant faire un tour de plus que David, décide de lui emmener le sprint. Ils prennent quelques longueurs (Eric assurant la cassure) et David l'emporte en 2ème catégorie. Passé la ligne, Serge ne se relève pas, contrairement au peloton. Un tour plus tard, c'est à son tour de lever les bras! Eric quant à lui, finit 5ème.



Avec Serge (à gauche) et David (à droite), Christian étant déjà à la piscine...


Finalement, 4 courses et 4 victoires le même jour, ce n'est pas si mal, non?



P.S.: Merci à Mumu et Magoo pour les photos. Certaines de Christian sont sur un autre site, plus adapté à ce type de clichés et surtout réservé à une clientèle majeure... Et puis de toute façon, la taille de ce blog ne permet pas de montrer toute la largeur de mon arrière train d'un seul morceau!

24 août 2007

Première bougie !

Le 24 août, c’est la St Barthélemy et l’histoire nous a fait savoir qu’il valait mieux ne pas trop protester ce jour là… (cliquez ici pour en savoir plus)

Je ne pense pas que l’on retiendra aussi facilement que c’est également l’anniversaire de mon blog ; tant pis !

Donc voilà, ça fait 1 an aujourd’hui que je pollue officiellement le web avec mes délires épistolaires, mes vélos, mes conneries, tout plein de petites choses qui me passent par la tête (et Dieu sait si elles ne sont pas gênées sur leur chemin…) au quotidien.

Le tout, visité plus de 3200 fois ! Merci d’être venus (même par erreur) et d’avoir laissé des commentaires.

Mais dites moi, vous vous ennuyez à ce point là ou ça vous plait et vous y revenez?

14 août 2007

Et de 3!

Et voilà, c'est fait! A Montbeton dimanche, j'ai enfin pu relever les bras (j'attendais ça depuis le 17 mai quand même!). Mais bon, cette fois-ci, je suis vraiment allé au bout de moi même pour aller la chercher.
Sur ce circuit plat venté, je pensais sincèrement que ça finirait au sprint (comme les autres catégories) et que je tenterais quelque chose dans le final. Et là, au 1er des 10 tours (de 7km), 8 gars s'en vont et leurs équipiers font le frein derrière... Ca ne sentait pas bon... Un peu à contre temps, je décide d'y aller. Seul. 5/6km plus tard, j'ai rebouché les 40s qui nous séparaient mais ça piquait déjà "un peu" (je plains ceux qui s'échauffent mal). Il me faut 2 tours quand même pour m'en remettre! Heureusement, tout le monde s'entend bien et personne ne saute de relais. Le peloton laisse filer, c'est la "bonne". Passés quelques primes et sprints du challenge (meilleur sprinter), je vois très bien qu'un "gamin" (un vacancier de 25 ans) est nettement au dessus du lot. A 3 tours de l'arrivée, je réfléchis (oui, je sais, c'est rare, c'est pour ça que je le dis!) comment opérer pour le final car au sprint, ce n'est pas la peine, il y a plus fort que moi. Et mine de rien, j'ai déjà mal aux jambes et je n'aurai pas le droit à plusieurs tentatives.
A l'avant dernier tour, le "gamin" remporte le dernier sprint du challenge, se relève, prend un bidon, je flingue! Il rentre, le groupe s'est cassé en 2. Je lui dis de passer, il ne peut pas. Qu'à cela ne tienne, j'en remets une! Il s'écarte, un gars de Villemur me suit, son coéquipier fait la cassure, on s'en va... 100m, 200m, je lui réclame un relais. Il ne peut (ou ne veut) pas! Tant pis, je décide d'insister histoire de faire le trou, je m'occuperai de son cas plus tard... 1km plus loin, il ne veut toujours pas passer! Je me fâche en lui disant que s'il ne prend pas les relais, il ne doit pas jouer la victoire. Ben, en fait, ça tombe plutôt bien car Monsieur ne veut pas gagner (sinon, il monte de catégorie)!!! [dans ce cas là, je ne comprends pas bien sa démarche de m'accompagner mais bon, ça m'arrange car si je roule, je sais au moins pourquoi...] Derrière, son coéquipier ne roule pas et on s' (je m') envole vers la ligne. Les jambes explosées de crampes (je n'ai pas couru depuis 1 mois et ça se sent) mais je la veux (accessoirement, j'ai aussi un "pari" en cours avec Mathieu qui gagnera le lendemain au Mont Lozère... Chacun son truc et 1 partout!). 12km pendant lesquels je n'ai pensé qu'à une chose: gagner et où ma volonté était plus forte que la douleur.
Ca fait aussi plaisir car c'est la 1ère avec mon nouveau vélo (3 victoires avec 3 vélos différents du coup...).

Pour ceux qui diront que ma place n'est peut être pas dans cette catégorie (oui, je sais très bien qu'il y en a), je mets ci-dessous la courbe Polar (cardiaque en rouge, vitesse en bleu et profil en gris) de la course...
Je rappelle aussi que "normalement", on dit que le rythme cardiaque maxi, c'est 220 moins l'âge... Le maxi, pas la moyenne...
Merci à Maître Jacques pour les photos.

09 août 2007

Te retourne pas, t'es suivi!

Voici un petit extrait vidéo des "jeux" scooterisés entre Maryline et moi: Cliquez ici
Il est évident que pédaler à 50km/h n'a rien de facile mais je vous promets que conduire le scooter est également fatigant. Il faut avoir des yeux devant, derrière et sur les côtés! Pas facile et stressant mais bon, il faut reconnaître que les résultats de la miss font vraiment plaisir et on en oublierait les sorties hivernales lorsqu'il fait 3°...

Ah, au fait... Quand elle tire la langue, c'est pour faire signe qu'elle va doubler!

06 août 2007

Photos et vidéos de vacances...

Bon, voilà, passées mes élucubrations sur le dopage, je vous fais profiter de quelques clichés pris pendant nos vacances dans les Alpes. C'est beau, c'est frais et ce qui est dommage, c'est que ça n'amènera jamais autant de globules rouges que l'EPO!

















Et 360°, c'est l'angle, pas la température...





Et enfin, les petites vidéos qui vont bien: une descente de pur plaisir entre 2350 et 1800m dont voici 2 extraits (cliquez sur les photos):


P.S: je suis désolé, ça saute "un peu" mais promis, la prochaine fois, je fixe la caméra sur le casque et non sur le guidon...

03 août 2007

J'ai LA solution...

Ces vacances en altitude m'ont fait réfléchir et je pense avoir trouvé la solution pour avoir, enfin, un Tour de France comme les français l'attendent (moi, personnellement, ça m'est égal, je regarde quand même!)...

Pour moi, c'est clair, il faut éradiquer complètement le dopage. Plus de contrôles, tout le temps, pour tout le monde, tous les sports. Ca, c'est la première chose. Essentielle.

Mais sincèrement, je crois que le problème n'est pas que là. Ce n'est pas le dopage que les gens critiquent, ce qui les gêne, c'est que les français soient derrière les autres.
Et je pense surtout qu'il y a pire que le dopage: ce chauvinisme exacerbé (c'est valable aussi pour les Italiens dans le Giro (demandez à Laurent Fignon (face à Moser) en 1984, je crois que c'était le top...) ou les Espagnols dans la Vuelta) étayé par des médias à la recherche d'un audimat plus important que la santé des sportifs.

Vous voulez des preuves, en voici, la plus flagrante:
On crie "Au scandale!" quand Rasmussen fait 11ème du CLM d'Albi (un grimpeur ne peut pas faire 11ème d'un CLM, d'après les "connaisseurs"...) alors que le parcours est difficile avec, entre autres, ces 2 côtes. Les médias le ressassent pendant une semaine (jusqu'à ce qu'il soit mis dehors) mais au passage, on oublie que Contador a fait 7ème de ce même CLM...

Attendez, ne partez pas, j'ai pire...
Les médias avaient-ils eu la même attitude en 1996, lorsque au CLM de St Etienne (55km), Ullrich l'avait emporté devant... Virenque? Lui même précédant Bjarne Riis et Abraham Olano (champion du Monde du CLM en 98...). Et bien non, il était passé pour un demi dieu vivant! Dopé ou pas...

Et aussi:
On vire Rasmussen, admettons (en attendant Contador...). On enlève le titre à Landis, ok. On enlève celui de Bjarne Riis, ok. Mais que faire de ceux de Bernard Thévenet qui a avoué lui même avoir gagné ses 2 Tours en utilisant de la cortisone? Et Anquetil? Il disait qu'il était obligé de se doper car ses adversaires en prenaient pour arriver à son niveau et qu'il devait faire pareil pour faire la différence...

Alors la solution, je vous la donne:
1- On fait le Tour de France... en France et on arrête d'en faire profiter les autres (même s'ils paient plus cher pour que le Tour passent chez eux...).
2- Des étapes plus courtes, parce que sans dopage, il ne faut pas trop rêver pour avoir de belles moyennes tous les jours pendant 3 semaines.
3- Et le plus important, on interdit le départ aux étrangers! Que des Français (ce n'est même plus du chauvinisme, c'est du racisme!) ou alors, avec des étrangers qui se laissent battre, dopés ou non!

Ce n'est certes pas ma vision des choses mais j'en ai plein le cul que l'on s'acharne sur ce sport formidable qu'est le vélo. Si les supporters (d'où qu'ils soient) sont trop stupides pour admettre qu'il peut y avoir plus fort (dopés ou non) et si les médias les tiennent avec ça, je ne dirai qu'une chose: Bandes de cons!

En fait, ma véritable solution, c'est de penser au sport, aux sportifs et non au fric! Je sais, c'est trop tard...

P.S.: je suis désolé c'est long, mais quand je m'énerve je ne sais pas m'arrêter...