"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire



26 février 2008

On n'a pas tous les jours 20 ans!

Et alors? Entre nous, qu'est ce que ça change?

Hormis le fait que ça fait exactement 84 jours que Coyote attend que nous ayons enfin le même âge (oui, parce que contrairement à ses commentaires, c'est lui le plus vieux et d'ailleurs sur le vélo, ça se vérifie :-p ), voilà, c'est fait, j'y suis!


Alors, certains disent: "oui... mais bon... l'année prochaine..." C'est vrai, l'année prochaine, ça fera un compte rond mais moi, ce qui me tracasse le plus, c'est que j'aurai déjà passé les 2/5 de ma vie! Ah oui, je ne vous ai pas dit mais sauf erreur balistique de ma part (ou d'un tiers) ou tout autre "nuisance" à mon égard, j'ai prévu arriver à 100 ans. Mon arrière grand père l'a fait, mes autres arrière-grand-parents n'étaient pas loin et mes grands-parents en prennent le chemin... Et puis la mauvaise herbe, ça ne crève pas comme ça!
Alors finalement, ça fait encore 60 ans à déconner, peut être un peu moins à faire du vélo mais sait-on jamais, et tant pis pour ceux qui devront me supporter autant de temps...

P.S.1: merci à Stéphanie pour le pot de "pâte à tartiner au chocolat" fait maison... Je n'ose même pas y toucher tellement c'est mignon. En attendant, je vais finir le pot de Nutella entamé (ah... lui aussi?)

P.S.2: merci à toutes et à tous ceux qui y ont pensé tout au long de la journée...

20 février 2008

Vers de nouveaux horizons...

Ce n'est pas parce que j'arrête la compét que j'arrête le vélo! Ca ne va pas non? Faut pas déconner non plus ;-)
Alors voilà, n'en déplaise à certains (qui se reconnaîtront j'en suis sûr...), le temps est venu de s'attaquer à d'autres défis.
Avec mon pote Christian, on s'est mis en tête d'aller explorer les Pyrénées et leurs sommets. Pour se faire, quelques accessoires sont indispensables:
Pour commencer, un développement adéquat avec un plateau plus petit à l'avant et des pignons plus grands à l'arrière. Ce n'est pas que ça soit dur à escalader mais bon, entre l'âge et les difficultés prévues, il vaut mieux avoir un peu de "réserve" au cas où...


Ensuite, afin d'emmener la petite laine "qui va bien" pour les descentes, les barres de céréales, l'appareil photo (ben oui, on vous fera partager, on n'est pas comme ça), la caméra (histoire de filmer quelques trajectoires dans les descentes), le tire-bouchon, etc..., rien ne vaut une bonne petite sacoche dont les cyclos ont le secret...


Celle-ci est peut être un peu volumineuse mais petit souci non négligeable: Avec les sacoches qui se fixent directement sous la selle, Magoo et moi, on a les cuisses qui touchent (désolé Coyote, tu ne peux pas comprendre!). Et puis bon, on n'est pas des pros et on n'a pas de voiture suiveuse, c'est de l'autonomie (vélonomie, ça existe?) complète pour la journée.

Il nous reste quelques semaines pour peaufiner notre équipement mais sincèrement, rien que pour voir ça, ça ne vous donne pas envie? Nous, si.

Alors, en route pour l'aventure...

15 février 2008

Et si je reprenais la compét?

Mais non, que mes nombreux fans (papa et maman, ça fait 2...) se rassoient, c'est pour déconner!
Je n'ai aucunement l'intention de refaire des courses mais je pensais à ça toute la semaine.
Malade comme un (pauvre) chien depuis samedi, j'ai pris un traitement de folie. Pas de quoi monter l'Alpe d'Huez à 40 km/h (si ça existait, ça se saurait...) mais bon petit traitement quand même...


Je sais très bien que dans les jours qui viennent, je ne vais pas avoir mal aux jambes en vélo et pourtant, l'effort sera le même! Le plaisir en vélo, c'est quand même le dépassement de soi et dans ce cas là, il n'y a plus de limites.

Et le problème aujourd'hui, c'est que dans la vie comme dans le sport, il n'y a plus de limites. Et on en perdrait le goût du plaisir. Finalement, ne sont-ce pas les limites que l'on dépasse de temps en temps qui procurent du plaisir?

Alors voilà, même pas mal et c'est reparti pour un tour...

12 février 2008

Skippy le Kangourou

Quand j'étais petit (Coyote n'était pas né donc...), je regardais la série télé (en noir et blanc, évidemment) "Skippy le Kangourou". J'adorais.

Le générique en cliquant ici

Petit souci non négligeable, on ne trouve pas facilement de kangourou sous nos latitudes et puis ça prend de la place, même à la campagne.
La solution a été trouvée. J'ai baptisé mon cochon d'Inde Skippy!
Evidemment, il ne sautait pas aussi haut et la queue était moins grosse ;-)

Courant janvier, j'ai profité d'une escapade australienne d'un ami cycliste pour qu'il me retrouve Skippy. Le vrai. Rien à faire, mais les quelques échantillons photographiques qu'il a ramenés valent quand même la peine d'être publiés...

Et merci encore pour les photos ;-)

10 février 2008

A Beille, ne manquait que le miel... (fastoche!)

Samedi, c'était sortie raquettes au Plateau de Beille avec le club.
Même si la neige n'était pas au rendez vous sur toutes les pistes, on s'est quand même régalé.
Le bus était quasi plein. Départ un peu tôt surtout au regard de l'heure à laquelle je m'étais couché... mais bon, comme dirait l'autre (moi, en l'occurence), c'est un choix!
Les plus déconneurs étaient heureux car j'avais une extinction de voix (d'où le manque de miel...) et je ne pouvais pas leur crier dessus, comme à mon habitude ;-)

Petite pose photo au pied des pistes, avant de partir à l'assaut de la montagne...

Ensuite, c'est par groupe de niveau, histoire que chacun y trouve son plaisir, puisque c'est le but.




Les Minimes et les Juniors en mode "Pause"...






Cette pause là n'est pas mal non plus...





Et l'après midi, on y retourne. Cette fois-ci, côté sud. Moins de neige et surtout, l'impression d'être sur une autre planète. La dernière montée à travers les sapins et la neige est d'anthologie mais nous ramène (au bout d'une heure!) sur terre.




Re pause... Pfffff, on n'arrête pas! Et ça se dit "sportifs"!




Voilà, on redescend dans la vallée et on ramène tout le matos chez Yvan à "La Beille Loc", aux Cabannes, au pied du col (un peu de pub n'a jamais fait de mal d'autant que le service est bien sympathique).


Alors Yvan, ça farte? (facile aussi!)

On se connait depuis plus de 15 ans car le zouave faisait aussi du vélo... Personne n'est parfait mais lui, il a su lever le pied!




Enfin voilà, une excellente journée à l'image du ciel bleu et du soleil généreux...

C'était bien, c'était chouette, on y retournera... Aux raquettes!