"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire



26 février 2009

40 ans... Et après?

Ben voilà, j'y suis, et franchement, même pas mal!


En fait, à part un petit coup de blues à 22 ans (l'impression de quitter mes 20 ans et ma "jeunesse"), je l'avais vite surmonté avec philosophie (une copine) puisque finalement, je m'étais dit que les années qui passaient, n'avaient vraiment d'emprise que sur mes artères.

Dans la tête, je pense (si, des fois!) avoir de la marge et en fait, c'est ce qui compte.

Je l'avais déjà cité il y a quelques temps mais je ne peux m'empêcher de vous refaire part (ça y est, je radote!) de ce texte du Général Mac Arthur:


"La jeunesse n’est pas seulement une période de la vie, elle est un état d’esprit, un effet de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années :

on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.


Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille.

Il demande comme l’enfant insatiable : Et après ?

Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.

Aussi vieux que votre doute.

Aussi jeune que votre confiance en vous-même.

Aussi jeune que votre espoir. Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.

Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour, votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard."


P.S.: 40 ans, what else?


13 février 2009

Si je veux!

Depuis longtemps, moult signaux et autres indicateurs vous préviennent en cas baisse du niveau de carburant.
En revanche, ce qui est énorme, c'est que maintenant, ils soient polis!

Et si ça ne me plait pas de le faire, je fais quoi...? J'assume...

Têtes à Clape!

Le Tour Méditerranéen partait de Béziers mercredi.
Suite à l'idée lancée par Coyote, je décidais d'y emmener (avec l'aide de Magali) les "nains" (rien de péjoratif mais juste parce qu'ils sont petits et que le dernier que j'ai appelé comme ça mesure aujourd'hui plus d'1,85m!), à la fois pour faire du vélo (il s'agissait d'un des rares endroits secs en France) mais aussi, pour voir passer les pros dans leurs habits de lumière dans le Massif de la Clape, près de Narbonne.
Préparatifs...

Après avoir posés au fur et à mesure de la sortie, Aurélien et Simon puis Dorian, je finissais les 90kms (à peine venteux :-p) avec Mathieu et Loïc.
Juste le temps de se changer et de pique-niquer dans la voiture (c'est que malgré le soleil, le vent est encore frais en cette saison...), les équipes ne tardèrent pas et une après l'autre (il s'agissait d'un CLM par équipe) défilèrent devant nous.

Une super journée même si malgré les cris d'encouragement des djeuns et tous les efforts de David pour nous voir, rien n'y a fait. Ça lui apprendra à passer trop vite, même quand ça monte!

C'est quand la prochaine?
P.S.: je rajouterai juste un "petit" mot de mécontentement concernant les retransmissions télé... Est-ce que quelqu'un peut me dire pourquoi le Tour Méd n'est retransmis sur aucune chaîne (même payante) alors que dès la semaine prochaine, on aura droit au Tour de Californie? C'est le pot de terre contre le pot de vin ou quoi?
Saloperie de business!