"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire



19 mars 2011

Et alors?

Plus d'un mois sans nouvelles, ça frise l'indécence.

Ce n'est pas pour autant que mon actualité s'était arrêtée mais j'avoue qu'il m'a manqué un peu de temps pour vous en faire part de manière écrite.

Tout d'abord, pour répondre à la demande de Louis concernant la finalisation de mon vélo à courroie, voici la photo. C'est tout récent; le plateau n'étant arrivé que la semaine dernière et les sangles pour les pédales, cette semaine.
Donc, ça y est, ça fonctionne! En silence et proprement.
Et en réfléchissant bien (mais non, pas moi), je pense avoir atteint l'idéal du vélo loisir.

Ensuite, il y a eu Thibaut D. et son formidable projet de parcourir l'Europe (et plus si affinités?) à vélo. J'ai donc eu la "délicate" mission de le conseiller et de lui trouver le fidèle destrier qui devra l'aider à accomplir ce périple dans les meilleures conditions possibles.
Après quelques améliorations pas forcément visibles à l'œil nu (et rien à avoir avec les roulements de pédalier qui discréditent Cancellara ces jours-ci), voici une photo de la bête.
Ça donnerait presque envie de partir, non?
Qu'il en profite et qu'il nous fasse de belles photos pour qu'on rêve avec lui...

Puis, mon vélo de tous les jours avec ses options "je pars quand et où je veux", est enfin terminé.
L'idée de participer à Paris-Roubaix cyclo le 9 avril (la veille des pros) fait son chemin. Affaire à suivre.
Toutefois, si ça se fait, il me faudra enlever les sacoches et les garde-boues si je ne veux pas perturber l'éco-système du Carrefour de l'Arbre en y déposant les restes de ces accessoires, pas spécialement prévus pour...

Et enfin, le vélo de papa, acheté d'occasion en... 1973!
Reconditionné pour une éventuelle "cyclo historique" et qui sera prêt le cas échéant.
Déjà, il me servira pour aller voter demain.

J'ai également eu l'occasion de reprendre la saison de VTT la semaine dernière mais la météo, vraiment peu clémente, ne m'a pas permis de sortir l'appareil photo. Dommage car c'est avec grand plaisir que j'aurais partagé un cliché des 3 biches qui pour quelques mètres, m'ont grillé la priorité.

Je m'excuse encore pour cet abandon de poste auquel je ne vous avais pas habitué (quoique le (triste) record est de 6 semaines).
Pour autant, si ça devait se reproduire, pour patienter, je vous conseille de passer par mon autre blog (May the Bike be with you) sur lequel je partage des photos avec plein d'autres "attaqués" (pour des cyclistes, on ne peut pas dire "déjantés"; trop dangereux!) un peu partout de par le monde. Ça prend beaucoup moins de temps à faire vivre (il suffit de poser ou partager des photos) et de par le fait, mes délires sont plus souvent actualisés.

Merci de votre compréhension et à très bientôt pour de nouvelles aventures...