"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire



09 avril 2010

Pathétique

Les chiffres viennent de tomber. Mes bras avec.
A l'heure où tout le monde est censé prendre conscience des effets négatifs du rejet de CO², les (mauvaises) habitudes des idiots que nous sommes, semblent prendre le dessus.

En 2009, 37% des Danois ont utilisé leur vélo comme moyen de locomotion au quotidien.
Sur la seule ville de Copenhague, ça représente un total cumulé de 1.500.000km par jour!
Respect! On sait que les conditions climatiques scandinaves n'ont vraiment rien d'exceptionnelles et pourtant.

Côté français, on sait qu'ils parcourent en moyenne 6km par jour (énorme!). Toutefois, le pourcentage de cyclistes tricolores est de... 0,5%.
Les excuses vont bon train: il fait trop froid, il fait trop chaud, rien n'est fait pour les cyclistes, etc...
D'un autre côté, avec 0,5% d'utilisateurs, je ne vois vraiment pas pourquoi l'Etat investirait. Ça fait vraiment trop peu d'électeurs potentiels...

Strasbourg étant la ville la plus "cycliste" de France avec près de 10% (sincères félicitations!) et là aussi, ce n'est certainement pas le climat qui les motive.

Comme tout, je pense qu'il s'agit d'un problème d'éducation.


Allez, je vous laisse, j'ai une boite de Kleenex à finir.

03 avril 2010

Nous y voilà!

Les courses de début de saison ne sont pas des courses au rabais. Loin de là.

Toutefois, pour les "guerriers", les choses sérieuses commencent. Il y a eu les premières répétitions avec "A travers la Flandre", puis le "Grand Prix E3", le "Het Nieuwsblade" mais là, avec le "Tour des Flandres" demain, "Paris-Roubaix" la semaine prochaine puis "l'Amstel Gold Race", la "Flèche Wallonne" et enfin, "Liège-Bastogne-Liège", les classiques flandriennes vont tenir le haut du pavé (facile...) pendant 3 semaines.

Evidemment, on devrait y retrouver les Cancellara, Boonen, Pozzato, Hincapie, Gilbert ou encore Flecha déjà très en vue ces derniers temps. A mon humble avis, les "grosses cylindrées" pourraient aussi se neutraliser et des outsiders comme Breschel, O'Grady ou Devolder pourraient créer la "surprise" et venir jouer les troubles fêtes.

Et encore, quand je dis "surprise", dans ce genre de courses, il n'y en a pas vraiment. Les hommes forts sont devants (sauf incidents) et il n'y a pas de place pour les "gagnes-petits".
Le vainqueur est toujours un champion. Un dur au mal. Un vrai guerrier.

Je serai devant la télé (pas toujours en direct) et évidemment, mon chouchou restera Spartacus. Vous en doutiez?

C'est moi qui l'ai faite!



P.S.: cette photo a été réalisée avec trucages. Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existantes ne seraient que volontaires. Surtout la veille du Tour des Flandres...