"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



28 mars 2017

Mars ou crève !

Bon, c'est clair, je vous ai lâchement abandonnés. Deux mois de silence, ça craint. 
Pour autant, j'ai quand même pensé (si, ça arrive...) à ce que j'allais vous raconter.

Il faut dire que ces derniers temps, pas mal de choses changent et ça m'occupe pas mal. Du coup, pas trop de temps pour m'épancher et le temps libre, je le passe à... rouler. Évidemment.

Alors, pour compenser (si les cons pensent aussi...), je prends quelques photos et vous en fais profiter dès que possible. Et dès que possible, c'est maintenant.
Accroche-toi, ami(e) lecteur, c'est parti !

Déjà, quand on se lève et que le ciel est comme ça, ça donne envie de partir tôt...
Tag en forme de clin d'oeil satyrique le long du Canal Latéral à la Garonne...

Quand le vent vient de l'ouest, rien ne vaut une balade vers le Gers... 

♪♫ Auprès de mon arbre (et surtout sur mon vélo...), je vivais heureux... ♫♪

Un dimanche, le vent d'Autan nous a poussés vers le sud-ouest de Toulouse, histoire d'être un peu moins secoués.

Même pas, finalement...

Petite variante matinale, sur le chemin du boulot...

Encore une variante, au lieu-dit "Les 3 ponts", sur le Canal Latéral à la Garonne lorsqu'il passe au dessus de l'Hers.

 Partir tôt est une chose, rentrer tard en est une autre...

Aire de jeux :

 ♪♫Ami Mosa, ami Mosa, lève donc ton vert... de jaune ! ♫♪

Nuages étranges, au retour du travail.

Balade en amoureux, le long de Mon canal...

Cabine à lire, à Blagnac.

En mars, on ressort enfin les VTT !


Mon canal, à l'écluse d'Embalens, Haute-Garonne, à la limite du Tarn et Garonne.

Abbaye de Belleperche, Tarn et Garonne.

Balade à la tombée de la nuit, toujours au bord du canal...

Pied de nez aux bouchons matinaux...

Mon canal, dans la brume, au lever du soleil.

Parc du Grand Noble à Blagnac.

 
Voilà donc, en "quelques" images, mes élucubrations vélocipédiques de ces 2 derniers mois, j'espère que ça vous a plu.

Les beaux jours sont enfin là et les randos route et VTT vont reprendre le dessus. 
Quelques évènements importants à venir : le Paris Bike Festival début mai et, bien évidemment, l'incontournable (si je ne vous y vois pas, je ne vous parle plus...) Randorallye de Nauviale pour laquelle je vous conseille de regarder cette magnifique vidéo, faite l'année dernière :

Allez, promis, je reviens vers vous plus rapidement la prochaine fois.
En attendant, allez rouler et n'oubliez pas de vous faire plaisir !

 


30 janvier 2017

Froid de bois, froid de fer...

Mon année 2016 s'est terminée sous des températures clémentes. Il faut dire qu'en descendant vers l'Espagne, j'avais aussi mis les chances de mon côté...

Pas autant de vélo que souhaité mais qu'importe, une superbe balade entre San Féliu de Guixols et Tossa de Mar a bien rattrapé le coup.
Il faut dire qu'entre ces 2 villes, la GI-682 prend son temps. Selon la légende locale, les 24km comptent 365 virages ! Et avec près de 500m de dénivelé, ça monte et ça descend autant que ça tourne.


Ajoutez à ça, une vue sur la Méditerranée et le tour est joué !


 
Voici même la version "Présentation de l'étape", grâce à Relive (cliquez sur la photo) :


Rapidement, ça rappelle les vacances en Corse. Et comme dirait ce bon vieux George : "What else ?"

De retour en France pour le passage à 2017, c'est à Peyriac de Mer que nous faisons notre dernière escale. Nous avons déjà roulé ici avec les VTT (en novembre et décembre 2015) et nous nous étions régalés. Cette fois-ci, c'est avec mon CaadX que je m'attaque aux chemins; et à la route.

Le soleil se lève à peine (l'hiver, il fait la grasse mat'...) et il ne fait que 5 degrés. Je profite du calme ambiant pour faire un peu de "hors piste".




Seuls, les flamands-roses, les pélicans et quelques cormorans (eux, je ne les aime pas !) sont là, posés dans l'eau, à petit-déjeuner.

Je tourne d'abord autour de l’Étang du Doul par les chemins. Je reviens par la route jusqu'à Peyriac puis continue jusqu'à Bages, lieu de commémo où nous avions pique-niqué lors d'une étape d'un certain Paris-Malaga.

Je bifurque à nouveau sur un chemin. Mine de rien, je suis en train de faire du Gravel ! C'est dingue quand même. Moi qui n'avait qu'une envie, prendre du plaisir à vélo en passant où bon me semble. A moins que ce ne soit la même chose, finalement...


Si le temps et la vie me le permettent, je me verrais bien faire ma retraite là-bas...


En attendant, il faut rentrer sur Toulouse et là, ça se complique. Et pas seulement parce que les vacances se terminent.
Ça fait plusieurs jours que la Ville Rose est dans le brouillard (battant au passage un record historique sur le nombre de jours sans que la queue et le cockpit d'un Airbus ne se voient...) et les températures oscillent entre le + et le - .
C'est l'hiver ou quoi ? A moins que ce ne soit le réchauffement climatique.

Quoiqu'il en soit, ce n'est pas ça qui va m'arrêter.
Le textile a fait beaucoup de progrès et on n'est pas obligé de ressembler au Bibendum Michelin (même si je préfère Hutchinson...) pour aller pédaler.

Je retrouve donc "mes" petites routes du coin avec plaisir.


Parfois, on constate avec tristesse que le tri sélectif est encore loin d'être assimilé par tout le monde...



Certains matins, le thermomètre n'est pas le seul à dire qu'il fait froid dehors. Il y a des signes (et des chats) qui ne trompent pas.


Comme chaque hiver, le Canal Latéral à la Garonne (nord de Toulouse) à droit à son nettoyage. Pour se faire, on bloque alors certaines écluses pour éviter l'écoulement naturel.


Et puisqu'il n'y a plus de courant et qu'il fait froid depuis pas mal de jours maintenant, on assiste même à quelques phénomènes plus rares...


Depuis plus d'un mois maintenant, je ne roule qu'avec le CaadX et franchement, j'en suis à me poser la question si je reprends un vélo en carbone... Et si c'était ça, le vélo ultime ? Un vélo avec lequel on peut tout faire, tout le temps, par tous les temps, quelque soit le revêtement sur lequel on roule.

Porte-bagages rapidement amovible, pareil pour l'éclairage, idem pour la sacoche, je dois avouer que plus je me pose la question, moins j'ai de réponse concrète.
Allez, je me laisse encore un peu de réflexion mais rien n'est sûr. Déjà que j'y ai mis des pédales de VTT.

Du moment que j'ai de quoi prendre autant de plaisir que de photos...


01 janvier 2017

Vœux 2017

Allez, c'est reparti pour un tour !


Que votre santé et celle de vos proches soient bonnes, histoire de faire le tour du monde, le tour de France ou même le tour de votre quartier. 

Quelques soient vos disponibilités, vos envies, vos objectifs, n'oubliez jamais de prendre le maximum de plaisir...

Bonne année à toutes et tous !

 

12 décembre 2016

Bilan comptable 2016

Les jours raccourcissent et ne passent pas moins vite pour autant. C'est fou.

J'ai beau moins rouler, je n'arrive pas à prendre le temps de mettre mon blog à jour. Tout fout le camp !

A moins de 3 semaines de la fin de l'année, je peux déjà tirer quelques conclusions. 2016 a (encore) été une belle année cycliste. Un peu plus de sorties VTT, un peu moins de route qui font que je me retrouve avec un peu moins de kilomètres au total (un peu plus de 13000 quand même...) mais plus de temps passé à pédaler (aux alentours de 530 heures...). 

Plein de nouvelles routes, de nouveaux chemins, de nouvelles rencontres, alors franchement, quoi vouloir de plus ?

Malgré les apparences, en 2016, il n'y aura pas eu autant de bûches que ça...

 Du côté de Cadaquès (Espagne)...



Evidemment, 2016 aura été marqué par le Raid Bordeaux-Porto. Une semaine de cyclotourisme à travers l'Espagne et le Portugal. Grand moment qui en appelle d'autres...






Et si, finalement, tous les chemins faits à vélo amenaient au même endroit...

Pause/pose photo, même sur le chemin du boulot...

Baptême des Alpes pour Véro cet été. De grands espaces qui ne nous feront jamais oublier notre copain, parti trop tôt...


Il y a aussi eu la tentative du record d'ascension du Ventoux à pied, histoire de faire de l'ombre à Froome...



 Le Raid du Cassoulet a été également un moment savoureux. Forcément.


Vacances en Corse et Roc d'Azur, histoire de parachever le tout...







Sans crampons et sans sacoches, le vélo, c'est aussi ça : 

 




En fait, le "truc", c'est ça : profiter un max de tout, tout le temps. C'est souvent plus facile à dire qu'à faire mais avec un peu d'habitude, le moindre trajet peut s'avérer être une aventure.

Sur ce graphique, on voit tous les endroits parcourus cette année...

En zoomant un peu, on peut comprendre l'intérêt du GPS. J'essaie de varier les plaisirs en empruntant toutes les routes du coin. Manque les grands axes et les autoroutes. Pas pressé d'essayer.

 
Toujours selon les chiffres, j'aurais escaladé 10 fois l'Everest ! Manque pas d'air.

Bon allez, ce n'est pas tout mais il va maintenant falloir prévoir le stage de fin d'année et rajouter quelques kilomètres, quelques heures, quelques photos. Normalement, c'est direction l'Espagne, histoire de gagner quelques degrés et d'augmenter les séances de luminothérapie.

Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et tous, profitez-en bien et surtout, n'oubliez pas, faites-vous plaisir !