"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



31 juillet 2008

"Ventoux" ou "Tous Vents"?

Tout d'abord, je tiens à m'excuser du manque de messages depuis plus de 15 jours mais les vacances en Provence aidant, on ne peut pas être au four et au moulin (sauf celui d'Alphonse Daudet!).

Ce qui frappe le plus quand on arrive dans la région d'Avignon, c'est qu' "IL" est partout. Ou plutôt, de partout on LE voit. La plupart de la région se trouvant entre 25 et 200m d'altitude, il est évident qu'en culminant à 1910m, le Mont Ventoux se voit de partout, ou presque.
D'autre part, comme tout cycliste un tant soit peu "ambitieux", la susdite montagne doit devenir l'objectif d'une sortie. Je n'ai pas pu échapper à la règle.

Départ matinal car nous (je n'emmène pas que le vélo en vacances...) logeons à une trentaine de km du Géant de Provence. 30km, c'est parfait pour se mettre en jambes. Je décide de le monter par le côté Bédoin. Il parait que c'est le plus dur alors à y être...
8h50, me voilà à ses pieds. Franchement, je ne sais plus trop quoi faire. Si Magoo avait été là, on n'aurait même pas pris le temps de s'arrêter pour vérifier de visu son altitude mais là, je suis seul et je doute. Du coup, je lui passe un coup de fil! Ca me rassure un peu. Alors ok, j'ai 34x27 mais entre le cumul de l'âge, du poids, du manque d'entraînement à cause de ma coupure de 5 semaines (à cause des côtes cassées), je pense que ce n'est pas du luxe. Il fait 23km et si je ne monte pas trop mal, il me faudra pas loin de 2h! Autant avoir un peu de réserve, côté développements s'entend...
Les 3 premiers km passent tous seuls. Les 4 suivants sont assez faciles. Après, ça se complique. Après un léger replat dans un hameau, on part pour 16km "en prise"...La 1ère personne que je rattrappe est une dame d'environ 60 ans! Elle a un VTC et une sacoche d'au moins 20 litres accrochée au porte bagage! Ca fout la trouille. Malgré mes piètres qualités de grimpeur, je ne me ferai pas doubler dans la montée. Ni par la mamie, ni par quelqu'un d'autre! Il faut dire que le fort Mistral du jour a laisser plus d'un cycliste dans la plaine.
Je fais une pause ravito (en eau) au Chalet Reynard (1405m). Je remets les manchettes car le vent souffle fort et il ferait presque frais (13° en haut). A quelques centaines de mètres du haut, je passe le Col des Tempêtes! Et vu le Mistral ce jour là, ça prend toute sa signification... Ventoux, ça doit être du verlan... "Tous Vents" me semble plus approprié. Je m'arrête dans un recoin pour mettre le coupe vent avant d'arriver en haut. Bien m'en prend. En haut, c'est vraiment pelé. Franchement, on se croirait vraiment sur la Lune et avec moins d'entraînement que ce que j'ai, je pense que quelques étoiles dans les yeux ne feraient pas tâche!
Sur la Lune ou sur le toit du Monde c'est comme on veut mais c'est aussi impressionnant que beau.
En haut, balayé par le vent, je ne resterai pas longtemps. Juste le temps de mettre la caméra sur le vélo et de m'attaquer à la descente... Prudemment au début car les rafales de vent (et derrière) font faire quelques écarts. En revanche, une fois à l'abri dans la forêt, c'est tout schuss! Fi des cyclistes au ralenti et des automobilistes! J'ai mis près de 2h pour monter, j'ai bien l'intention de profiter de la descente avec une petite pointe frôlant les 90km/h... Malheureusement, ça ne durera qu'à peine plus de 20mn. Petit résumé en vidéo en cliquant ici.
Pfff, c'est mal fait le vélo: quand ça monte c'est toujours plus long que quand ça descend (en temps, parce qu'en km c'est pareil!)...

Enfin voilà, ça, c'est fait. Je sais très bien que l'objectif des 34 cols qu'on s'était fixé cette année ne sera pas atteint mais au moins, j'aurai fait celui là...

Ah au fait, d'après le relevé, j'ai mis 1h53 pour faire l'ascension. Un certain Iban Mayo, lors d'un Tour de France, avait mis... 58mn! Enfin bon lui, on ne sait pas ce qu'il est devenu. S'il faut, il a explosé depuis!

2 commentaires:

Flo a dit…

Il est clair qu'il y est impressionnant même de loin, ce WE, il m'impressionnait. Alors j'ai préféré suivre la petite bande et partir me baigner dans une rivière.
Mon pote il s'est planté, mdr, au rond point en bas, il n'a pas pris la bonne direction, et au bout de 10km de vélo il s'est demandé où était parti le Ventoux !! Comme quoi l'ivresse des sommmets, même en plaine ça peut te gagner!
Ce WE le Balès, j'ai beau habité au pied de la montée, il fait toujours aussi peur...mamaaaaaaannnnnnnnn :)
A demain ++

Laurent a dit…

Bravo jolie descente et joli film a un moment j'ai bien cru que tu allais doubler à droite mais tu as bien rectifié (tu sais que c'est interdit) encore bravo on n'a pas descente comme ça ici.