"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



16 janvier 2010

Froid et chaud

Samedi 09 janvier au soir, il neige depuis près de 24h sur Toulouse! Il faut dire qu'on n'est pas vraiment habitué.
24h plus tard, via un "prétexte" professionnel (auquel on s'habitue très facilement), me voici en Tunisie avec près de 20° de plus!


Le fait est que dans ce sens là, on s'habitue très vite...

Même si ce n'était pas évident au premier abord, vu les distances, on a quand même bien fait de prendre l'avion plutôt que d'y aller en vélo...
Visite d'une oasis

Au programme, il y aura également une promenade en dromadaire (une seule bosse donc) et il faut reconnaître qu'ils se différencient des anciennes Citroën par le fait que c'est d'abord l'arrière qui se lève! Quand on ne sait pas, ça peut surprendre...
video
Balade également en 4x4 aux portes du Sahara sur l'ex grand lac salé de Chott el-Jérid. Un vide presque angoissant avec rien à l'horizon sur 360°...

Des envies de "Dakar" se font sentir à la découverte de quelques traces égarées:
Visite également d'une palmeraie avec dégustation. Une chose pas mal quand même, on a le choix dans la datte...
On goûte (ou on teste, au choix) également les produits du terroir. On peut même acheter. Et à 1€ la pipe, c'est difficile de trouver moins cher...
Après une petite tempête de sable, on aura tout de même droit à un magnifique coucher de soleil dans les dunes:
La dernière matinée (vous remarquerez que pour des raisons évidentes de déontologie, il n'y aucune photo une fois la nuit venue...) sera consacrée à l'exploration des abords de la ville en buggy.
Un bon moment de délire même si on a été un peu bridé par le guide, on lui a quand même fait des "misères". Il a fallu un peu le pousser car avec la troupe, on avait bien envie de rouler plus vite...

"Les Fous du Volant" dans leur drôle de machine.

Enfin bon voilà, 4 jours de décompression totale mais absolument nécessaires pour tisser des liens indispensables au bon fonctionnement de notre grande famille de passionné(e)s.

Et on va où l'année prochaine?

1 commentaire:

La Dune du Pyla a dit…

je me demande comment tu aurais pu tenir si tu avais été privé de "désert"... ;-)