"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



26 juillet 2015

Tour de France

Ça y est, le Tour de France vient de se terminer. Un joli tour.

Si j'écris aujourd'hui, c'est parce que tout ce que j'entends depuis la 10ème étape, ça m'énerve.

La 10ème étape, c'est celle qui reliait Tarbes à La Pierre-Saint-Martin. Celle remportée par Christopher Froome. Et à partir de ce jour-là, plus d'encre a du couler que d'EPO dans les veines des tricheurs. C'est pour dire.

Je n'ai jamais défendu les tricheurs, c'est contre (ma) nature. Mais pour autant, je ne peux pas contredire une performance tant qu'on n'a pas (encore ?) prouvé qu'il y avait eu tricherie.

On reproche quoi, finalement, à Froome ? D'avoir accéléré pour lâcher ses adversaires ? D'avoir tourné les jambes à une vitesse rare ? D'avoir pris assez d'avance pour se mettre à l'abri pour la suite du programme ?
En attendant (combien de temps ?), il a gagné le Tour.

Il a gagné comme d'autres champions, dans d'autres sports.
C'est certainement la première fois que l'on voit quelqu'un pédaler aussi vite mais pourtant, dans d'autres sports aussi il y a eu des premières fois.

Exemples : 
- Il y a 16 ans, courir le 100m en moins de 9"80 semblait impossible. Les athlètes étaient de plus en plus musclés et pourtant, le jour (le 16 juin 1999) où Maurice Greene établit un nouveau record du monde en 9"79, on s'est empressé de dire qu'on avait atteint la limite. Que dire alors des 9"69 d'Ussain Bolt en 2008, explosés par le même extra-terrestre, un an plus tard, en 9"58 ?

- En natation cette fois-ci, que dire des performances de "notre" Laure Manaudou nationale ? Combien de fois a t'elle gagné avec plusieurs longueurs sur ses poursuivantes, leur laissant le bec dans l'eau ?

- Enfin (parce que sinon, il faudrait un blog rien que pour ça...), en saut à la perche. Que penser de Sergueï Bubka qui, de 1984 à 1994, a battu 17 fois ses propres records du monde, passant de 5.85m à 6.14m ? Ce dernier record a tenu près de 20 ans et on avait alors dit que seul le dopage (non prouvé, une fois de plus) avait permis cette performance hors du commun.
Jusqu'à ce jour de février 2014 où Renaud Lavillenie, le battait de 2cm, avec une arrogante facilité.

Et en fait, quand on creuse un peu dans les propos des gens, depuis ce mardi 14 juillet, ce que l'on comprend, c'est qu'ils reprochent à Froome (comme aux autres...) de ne pas être français. Ce n'est pas plus compliqué que ça.

Pour résumer, un Français qui gagne, c'est un champion; un étranger qui gagne, c'est un tricheur.
Et dans le Tour, encore plus qu'ailleurs parce que c'est le Tour de France, le Tour de la France (bien assez décrié s'il a le malheur de faire une escapade hors frontières), mais finalement, pas le Tour des Français.

Alors oui, de temps en temps, on a droit à un exploit de nos sportifs nationaux (et ça fait plaisir) mais là, point de suspicion. Pas la peine.
J'en veux pour preuve de cette victoire de Pierre Rolland en 2011 à l'Alpe d'Huez. Ce jour-là, il s'était débarrassé de Samuel Sanchez et d'Alberto Contador, les lâchant, grand plateau, et arrivant seul. A son arrivée, on avait déjà commencé à lui construire une statue sur la place du village (je n'exagère pas tant que ça...). Alors que si un des deux espagnols avait eu le malheur de s'imposer, il aurait été lynché sur place.



Alors, la solution, elle est peut être là.
N'organisons un Tour de France que pour les Français où, enfin, un Français succédera à Bernard Hinault, dernier vainqueur tricolore.
Ça évitera qu'on lui crache dessus, qu'on lui jette de l'urine, qu'on lui fasse des bras d'honneur ou qu'on l'insulte s'il prend un peu d'avance sur le second.

Et quelque part, ce chauvinisme qui m'horripile, n'est, finalement, qu'une forme de racisme primaire.

Perso, j'aime le vélo (et le sport en général) et le spectacle qu'il apporte. Alors, que ce soit un Français ou un autre qui gagne, ça m'est égal, du moment que je prends du plaisir en regardant la télé. 

Alors oui, on peut toujours douter des performances de chacun mais la présomption d'innocence a aussi son importance car il y a toujours une première fois, toujours une fois prochaine où un record sera battu.

Et si vous ne voulez pas voir des performances qui vous semblent improbables, vous pouvez zapper sur "La petite maison dans la prairie" mais à votre place, j'exigerais un contrôle anti-dopage car tous ces kilomètres de clôture, je ne suis pas certain que pour les planter, Charles Ingalls était à jeun.

PS : et encore, je ne parle même pas d'Astérix et de sa potion magique...

6 commentaires:

Rzbo a dit…

le problème du cyclisme, c'est que la discipline s'est construit une sale réputation et à chaque fois l'histoire se répète : un scandale, on nous fait croire à une nouvelle ère 'propre' puis le scandale suivant est encore plus atterrant ... et ça boucle comme ça depuis maintenant depuis 20 ans.

je suis d'accord avec toi, si ça avait été un français plaçant la même accélération à 6km de l'arrivée, on l'aurait déjà décoré à l’Élisée sans aucune suspicion. Personnellement, ce qui m'a choqué quand j'ai regardé ce moment de la course, c'est d'avoir l'impression de "déjà-vu" avec Lance : un mec en jaune, pédale vite, les autres favoris qui semblent collés... si ça avait été un autre des favoris, on l'aurait soupçonné pareil.

J'ai revisionné le final avec P.Rolland (la magie d'internet), pas trop comparable (mais je suis pas un spécialiste des courses), il lâche 'tout juste' ses poursuivants à 2km de l'arrivée (pas fait gaffe au grand plateau ceci dit.. tu penses à Bjarn là?? lol), ça ressemble à tellement d'autres étapes que ça ne me choque pas (ou plus).
Celle que je trouve extra (terrestre?) dans son genre c'est plutôt cette étape avec voeckler : https://www.youtube.com/watch?v=FuHExdx5ol8
aubisque, tourmalet, aspin, peyresourde en tête, pour un non spécialiste grimpeur, 35km/h de moyenne (il a l'air d'avoir du braquet en haut des cols aussi). citation de T.Adam : "La France vous dit Merci" ... faut avoir de belles œillères non !?

La présomption d'innocence arrange tout le monde, le gagnant, ceux qui filment et retransmettent les images des gagnants, les sponsors des gagnants... Le temps que les autorités fassent leur job, le business tourne et fait de l'argent. Même si Lance doit rembourser des millions (va t'il le faire ou était ce juste un effet d'annonce?), aux dernières nouvelles il n'avait pas l'air de dormir sous les ponts.

Après, je ne suis ni chauvin ni fan de sport (en général) à la TV, je préfère les pratiquer plutôt que faire le 'fan' devant un écran (je pratique 2 autres sports en plus du vélo). A la rigueur, de temps en temps je mate un épisode de Popeye qui lui ne mange que des épinards et ça à l'air de suffire pour lui donner la forme !

Sylvain, tu es tellement passionné, que j'ai l'impression que tu fais un déni, que tu n'arrives pas y croire ;-)

Aller, dis le, je suis sur que t'as des épinards dans tes placards ! ^^

A bientôt sur la route :-)

Sylvain Dengreville a dit…

Je ne dénie rien du tout, bien au contraire. J'aime le sport, le spectacle et finalement, tous les vainqueurs sont beaux. Sauf si, bien sûr, ils se font rattraper par la "volante" plus tard...

A la limite, si je suis dans le déni, c'est celui d'être français. De cette France qui a voté l'Europe, de ces Français qui se disent citoyens du monde, qui se disent être Charlie et qui, finalement, laissent entrevoir de beaux jours à Marine...

En attendant, vive le sport !

Sylvain Dengreville a dit…

Si tu veux vibrer patriotiquement, va voir le tour 1984. L'équipe Renault/Gitane avait gagné 12 étapes...

Rzbo a dit…

ah non pas le tour 84, j'ai déjà explosé mon quota d'heures de sieste cette année! Tu me le raconteras à la prochaine sortie :-)

Éric Hervouet a dit…

Je ne pense vraiment pas qu'il s'agisse de racisme primaire, ce pour deux raisons. Ça ne m'avait pas dérangé que Wiggins gagne le Tour en 2012, et l'an passé, l'italien Nibali n'a jamais été victime ni de près ni de loin de la même défiance. Personnellement, ce qui me dérange chez Froomey n'est pas le personnage en tant que tel. Garçon poli, bien élevé, qui fait l'effort parfois de répondre aux interviews en français. C'est plutôt quelque chose qui renvoie à des critères complètement subjectifs - je l'accorde - d'ordre esthétique même, de probité visuelle. Ce sentiment désagréable devant le poste lors de ses accélérations de se dire (quand on a fait un tant soit peu de vélo) "Non, ça c'est pas possible". Cette sensation que même des gens qui n'ont jamais pratiqué ressente. Alors tricheur ou pas, l'avenir nous le dira certainement. Peut-etre la Sky révolutionne t-elle ce sport avec des méthodes optimisées à l'extrême, légales, mais discutables en terme d'équité, de moralité ? Une chose est sûre en ce qui me concerne, je n'aime pas cette approche de mon sport. C'est comme si je faisais la découverte d'une nouvelle pratique, d'une autre discipline. Je n'ai plus de repères.

Sylvain Dengreville a dit…

Je comprends aussi ce point de vue. Mais s'il s'agissait d'un nouveau "format" de vainqueur du Tour ?
Encore une fois, pour reprendre l'exemple du 100m en athlétisme, jusqu'à Maurice Green, on pensait qu'il fallait une boule de muscles pour arriver à courir aussi vite. Usain Bolt a jeté un pavé dans la mare des idées reçues avec un gabarit "relativement" filiforme.
Et pour l'approche sportive, malheureusement (ou pas), les médias ont tellement fait du Tour une course à gagner, que l'on ne verra des coureurs se préparer uniquement pour cette course. Et forcément, là aussi, c'est différent de ce que l'on connaissait jusque là (même si le grand Miguel Indurain avait déjà montré la voie)...