"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



21 avril 2007

Allez, hop! On y retourne...

J'avais dit que je ne recourrais pas et puis bon… Les copains avec qui j’avais passé l’hiver sont partis au front et je me suis senti bien seul… Alors voilà, c’est reparti, pour x courses... Bon, évidemment, contrairement aux espoirs qui ne jurent que par le mot « métier », moi, j’en suis loin.
Une fois encore, le plaisir avant tout et on verra bien...

A la 1ère course, ça se passait plutôt bien jusqu’à ce que je tombe ! J’étais dans la « bonne » (échappée, celle qui n’allait jamais être revue par le peloton) et puis l’autre, là, qui s’est vautré comme un malpropre devant moi, je n’ai pu l’éviter. Tant pis, je me disais que je ferais mieux la fois d’après…

A la 2ème, ça allait bien aussi. Encore dans l’échappée du jour, Vincent et Christian faisaient le boulot derrière pour ne pas que le peloton revienne, c’était nickel. Et puis, à 15km de l’arrivée… crampes ! Des 2 côtés en même temps, sans prévenir, sans crier « gare ». Obligé de laisser partir les autres, la mort dans l’âme, et surtout malheureux pour mes copains qui s’étaient sacrifiés pour rien. J’ai fini « à pied », au propre comme au figuré…Soyons patients, ça devrait venir doucement au fil des courses… Sait on jamais...

1 commentaire:

thierry a dit…

Sounenirs, souvenirs...
ça me rappelle l'arrivée d'un 100 bornes clm par équipe. En tête aux temps intermédiaires, mais talonnés, On avait décidé d'abandonner le 4° homme un peu juste. Mais l'arrivée se situant au sommet d'une bosse roulante de 2km, un copain a été pris de crampes. Comme toi, il a du finir les 150 derniers métres à pied et on a perdu le championnat. Contrairement à toi il ne souriait pas et nous non plus!!!