"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



16 mai 2008

Plein le dos!

Peu prolixe ces derniers temps j'avoue et je le regrette, j'avais la tête ailleurs. Je l'ai toujours un peu c'est vrai mais là, davantage...
Il y a une expression qui dit "en avoir plein le dos" (des fois, à force, ça descend même plus bas mais je ne souhaite offusquer personne) et là, c'est un peu ça.
Opéré d'une hernie discale (on m'a enlevé un disque intervertébral) le 13 octobre 1997 (lendemain de la victoire de Laurent Brochard au Championnat du Monde à San Sebastian pour ceux qui s'en souviennent) suite à une chute en VTT, s'en étaient suivis de longs mois de galère. La compétence de ceux qui se sont occupés de moi, la patience de mes proches et la volonté de remonter au plus vite sur le vélo m'ont permis de m'en sortir. J'avais bien quelques séquelles (je parle du dos, pffff!) mais suffisamment peu pour y faire attention.
Et puis l'année dernière, le 28 janvier, jour où Maryline décrochait l'Arc en ciel, il y a eu cette autre chute, sur le verglas (voyez, je le dis toujours: "attention au verglas!" et on ne fait jamais attention) qui avait réveillé ces douleurs lombaires. Anti inflammatoires, ostéo et cortisone avaient eu raison de ces maux.
Mais là, un an après, ils sont de retour et plus forts encore...
Alors bon, après 15 jours de cortisone, 3 jours sous morphine, il fallait passer à l'étape suivante.
Donc, IRM mardi dernier et là: surprise! Telle une queue de lézard, ça a repoussé! La probabilité étant quasi la même que de gagner au loto (à choisir...), ça fait ch...
Hier soir, séance rhumatologue qui pense que le traitement a fait son office mais a quand même tenu à faire une petite injection para vertébrale, de la sus-nommée cortisone en liquide cette fois-ci, histoire de bien faire comprendre à cette hernie, qu'elle n'aura pas le dernier mot.
Quand je suis sorti de la clinique, j'aurais pu faire le "moon walk" aussi bien en avant qu'en arrière tellement l'impression de marcher sur des nuages était forte!
Pour le moment, c'est stand-by en souhaitant que le prochain rendez-vous dans 10 jours, donne raison à ce rhumatologue bien sympathique. Toutefois, le VTT est proscrit pour le moment pendant quelques temps (à cause des vibrations) mais heureusement, j'ai encore droit au vélo de route car le fait d'être penché en avant, "ouvre" les vertèbres et soulage.
D'un autre côté, ça tombe bien parce quand on en a plein le dos, il vaut mieux "bouffer" du goudron que de le fumer! Et là, franchement, il ne me restait plus que ça...

Un petit dessin explicite vallant mieux qu'un long discours, voici la chose schématisée. La flèche bleue montre la protrusion discale qui appuie sur le nerf sciatique. Personnellement, au bout de tant de temps, je l'appelle nerf chiatique parce que quand ça fait mal 24h/24, ça commence à faire beaucoup...


Un peu d'optimisme quand même: tant qu'on a mal, c'est qu'on est en vie...

3 commentaires:

Dany Boon a dit…

et voilà! Trop de K2000 Jean Pierre! Passé le point de non-retour...

Bonne remise en forme quand même biloute!

Anonyme a dit…

Et tout ce qui ne tue pas rend plus fort, non?

R.Rellier a dit…

Pour connaître un peu ce qu'il t'arrive, je compathie et te souhaite bon courage... et à bientôt sur les circuits !!!...